maltraitance à l’abattoir de Martigny [vidéo]

Mis à jour : 3 sept. 2019

L’association PEA – Pour l’Égalité Animale vient de rendre publics des extraits vidéo montrant des scènes d’une insoutenable cruauté à l’abattoir de Martigny (VS), filmées à l’été 2018. Devant ces images accablantes de maltraitance tombant sous le coup de la Loi sur la Protection des Animaux (LPA), le vétérinaire cantonal a décidé d’ouvrir une procédure contre l’établissement, qui a également été dénoncé au Ministère Public valaisan. Une pétition exige sa fermeture immédiate.


Un petit veau gît, inanimé (capture d’écran de la vidéo) © PEA

Que montre la vidéo ?


On y constate que l’abattoir ne respecte pas la législation sur l’abattage : animaux stressés et frappés par des éleveurs et des employés, queues tordues pour faire avancer les vaches, étourdissements ratés avec des animaux potentiellement égorgés encore conscients, etc.


À côté de cela, l'horreur légale est toujours présente : les animaux sont terrifiés, se débattent, résistent pour ne pas se faire tuer et ils sont finalement égorgés puis découpés les uns devant les autres. Il n’existe pas de meurtre éthique pour des individus qui ne veulent pas mourir.


Les animaux sont terrifiés, se débattent, résistent pour ne pas se faire tuer.

Mais en attendant d’arriver à un monde plus juste qui aurait cessé de les tuer, il est indispensable que les services vétérinaires fassent le maximum pour réduire les souffrances des animaux dans les abattoirs, peut-on lire sur le site dédié à cette enquête.


AVERTISSEMENT : ces images sont très pénibles à regarder.


La fermeture de l’abattoir exigée


Une lettre accompagne l’intégralité des images envoyées à Éric Kirchmeier, vétérinaire cantonal :

L’association PEA Pour l’Égalité Animale a publié une vidéo de l’abattoir de Martigny dans laquelle on constate que les animaux sont soumis à des souffrances absolument injustifiables. En plus de la violence inhérente à l'abattage, les animaux sont particulièrement malmenés dans cet abattoir. Nombre d’entre eux sont sont mal étourdis et se relèvent parfois après avoir eu le crâne fracassé. Il est même possible que certains soient égorgés encore conscients. D'autres reçoivent des coups de pied de la part d'éleveurs ou d'employés, parfois même sur la tête, ou alors se font tordre douloureusement la queue afin de les faire avancer.


Des animaux reçoivent des coups de pied de la part d’éleveurs ou d’employés.

Pour toutes ces raisons, PEA a déposé une dénonciation pénale auprès du Ministère public et vous en a fait parvenir une copie.


Cette dénonciation concerne non seulement les images présentes dans la vidéo publique qui a été publiée mais également de très nombreuses autres illégalités qui n’ont pas pu être intégrées dans cette dernière et dont les vidéos vous ont été fournies.


Par conséquent, afin que la souffrance de ces animaux cesse, nous vous demandons de prendre les mesures qui s’imposent et de fermer immédiatement cet abattoir.


La réaction du vétérinaire cantonal ne s’est pas faite attendre. Suite à la réception de ces images d’une certaine dureté, nous allons ouvrir une procédure à l’encontre de l’abattoir de Martigny, a déclaré Éric Kirchmeier. Si ces faits graves sont avérés, l’établissement pourrait être fermé, confirme-t-il.


En attendant, signez vous aussi la pétition pour exiger la fermeture immédiate de l'abattoir de Martigny suite à la révélation des mauvais traitements infligés aux animaux.

- CL et SL -

212 vues

© 2019-2020