antispéciste  chiffres

94%

des animaux non humains vivent séquestrés de leur naissance à leur mise à mort (les animaux non humains représentent 64% de la biomasse et les humains 36%).  

Sources : En vert et contre tout

77500000

animaux ont été tués en 2017 dans les abattoirs suisses

Source : Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)

50,1

kg de viande ont été ingurgités par habitant en Suisse en 2017, soit -1,9% par rapport à 2016

Source : Proviande

37150

exploitations agricoles pratiquent l’élevage (animaux et produits animaux) en Suisse en 2017, soit 72% de toutes les exploitations agricoles du pays

Source : Office Fédéral de la Statistique (OFS)

15%

des unités d’élevage en Suisse (soit plusieurs milliers) ne respectent pas la législation en matière de protection des animaux dans les exploitations agricoles et ont été signalées comme non-conformes en 2017 à la suite de 12’258 contrôles (dont 31% non annoncés)  

Sources : Office Fédéral de la Statistique​, OSAV

3957000000

kg de lait ont été prélevés aux vaches suisses en 2016, ce qui représente 475 kg par habitant

Sources : Office Fédéral de la Statistique​, USP

3%

de la population Suisse est végane (soit plus de 250’000 personnes), contre 11% de végétariens, 17% de flexitariens et 69% d'omnivores en 2017

Source : Sondage Swissveg/DemoSCOPE

15000

litres d’eau, mais aussi 12 kg de céréales, sont nécessaires pour produire 1 kg de viande de bœuf

Source : veganimpact.com

1000000000000

d’animaux marins sont tués chaque année par l’homme dans le monde, et 67’000’000’000 d'animaux terrestres

Source : veganimpact.com

14,5%

des émissions de GES (gaz à effet de serre) résultent de l’exploitation animale (soit bien plus que les transports), qui est également responsable de 63% de la déforestation en Amazonie

Sources : FAO et viande.info

70%

des surfaces agricoles sur terre sont utilisées pour l’élevage

Sources : FAO

 

1000

fois supérieur à la normale, le taux de disparition des espèces

Source : Wosnitza, J., « Pourquoi tout va s’effondrer » (2018)

 

© 2019