5 produits pas si véganes

Mis à jour : 3 sept. 2019

Qu’ils soient alimentaires ou objets du quotidien, de très nombreux produits contiennent des substances animales, sans que nous le sachions toujours. Nous en avons sélectionné cinq.


Le sucre blanc


Si l’on sait que le sucre blanc est raffiné, la plupart ignorent la manière dont ce raffinage est opéré. On vous passe les premières étapes mécaniques d’extraction et les traitements chimiques de purification pour en venir à ce qui nous intéresse : la décoloration. Celle-ci se fait traditionnellement à l’aide de noir animal, un charbon obtenu par le broyage d’os de bœufs. On estime à 75% les ménages occidentaux qui consomment ce type de sucre, souvent sans le savoir. Vivent les sucres naturels et non raffinés !



Les sodas et jus de fruits


En plus de contenir du sucre dont nous connaissons maintenant le procédé de raffinage, les sodas sont parfois enrichis en vitamine D, elle-même souvent dérivée de la lanoline (graisse ou cire de laine). Mais ce n’est pas tout. La glycérine (E442), aussi appelée glycérol, est un émulsifiant d’origine végétale… ou animale. Dans la liste des E, j’appelle encore le E120, colorant alimentaire rouge fabriqué à partir de cochenilles (insectes) broyées. Si vous ne le faites pas pour votre santé, abstenez-vous au moins pour les animaux !


Quant aux jus de fruits, ceux du commerce, surtout lorsqu’ils sont fabriqués à partir de concentré, sont filtrés à l’aide de matières animales (gélatine ou huile de poisson) et peuvent, eux aussi, être enrichis en vitamine D dérivée de la lanoline ou colorés à partir d’E120. Efforcez-vous de choisir des jus de fruits bio et non filtrés ou, encore mieux, pressez-les vous-mêmes !



Le vin, le cidre et la bière


Avez-vous entendu parler du collage ? Rien à voir avec le scrapbooking, il s’agit là du procédé qui consiste à clarifier le vin (en extraire les impuretés) pendant le vieillissement : on ajoute dans la cuve un agent de collage, généralement réalisé à partir de produits d’origine animale (gélatine – peau et os de bœufs, cochons ou poissons, souvent utilisée pour les vins rouges ; colle de poisson – peau et cartilage, principalement pour les vins blancs ; albumine – blanc d’œuf, pour les vins rouges tanniques ; ou même carrément du sang – dans les vins datant d’avant 1997). L’étiquetage n’étant pas tenu de mentionner ces éléments, il est impossible de savoir si un vin est végane, à moins qu’il ne soit spécialement estampillé comme tel.


Pour le cidre et la bière, là aussi, des produits d’origine animale interviennent dans le processus de fabrication. Gélatine de poisson et caséine (protéines de lait de vache) peuvent être utilisées par les brasseurs lors du filtrage.


Le site barnivore.com vous confirmera en un clic si votre apéro s’annonce végane... ou pas.



Les éponges de bain


Plébiscitées pour leur capacité à absorber jusqu’à vingt-deux fois leur masse sèche, il existe deux types d’éponges : les éponges synthétiques et les éponges « naturelles ». Ces dernières peuvent être végétales (fruits d’une cucurbitacée nommée luffa), mais aussi animales. Il s’agit alors d’éponges de mer. Comment ces animaux arrivent-ils dans notre salle de bains ? Cultivés en aquaculture puis pêchés, essentiellement en Méditerranée mais aussi en Mer Rouge, le long des côtes d’Amérique centrale et en Australie, on leur ôte alors toutes les parties vivantes pour n’en conserver que le squelette. Un traitement chimique achève sa transformation d’être vivant en objet. Vous voilà parés pour faire un choix avisé !



Les préservatifs


Faire l’amour est-il végane ? Si les mauvaises langues (vous me passerez le jeu de mots) rivalisent parfois de lourdeur pour affirmer que « sucer n’est pas végane et avaler encore moins », il y a en revanche quelque chose qui ne l’est pas forcément : la capote. On peut y retrouver la fameuse caséine dont nous parlions précédemment, sans oublier que les préservatifs, au même titre que d’autres produits cosmétiques ou sanitaires, peuvent faire l’objet de tests sur les animaux. Heureusement, de nombreuses marques proposent des produits 100% véganes. Avant de vous emballer, lisez bien les emballages !

- CL -

1,178 vues

© 2019-2020