Des animaux et des hommes : conférences et débat à Genève

Mis à jour : 3 sept. 2019

Le groupe de philosophie du Collège de Saussure à Genève organise un second cycle de deux conférences et un débat sur le thème « Des animaux et des hommes ». Nous vous proposons une retranscription des informations que nous ont envoyées les organisateurs.



« Des animaux et des hommes, si proches, trop proches ? Avant, c’était simple : il y avait d’un côté l’homme, noble créature douée de raison et, de l’autre, les bêtes assimilées à des machines. Aujourd’hui, c’est beaucoup moins évident » (France Culture Papiers). Philosophes, éthologues, biologistes ou zoologues s’interrogent sur notre rapport aux animaux et le questionnement qui en découle est d’importance : notre conception de l’humanité implique-t-elle une part d’animalité ? Nos relations avec les animaux sont-elles un miroir de celles que nous entretenons avec les autres hommes ? Quelle est la meilleure façon de cohabiter avec les animaux ? L’homme a-t-il une responsabilité morale vis-à-vis des créatures vivantes ? Et « il reste enfin à savoir si cet accueil de l’altérité, nourri d’émotion, peut contribuer au progrès social » (Le Monde diplomatique).

Lors de ce second cycle de conférences philosophiques du Collège de Saussure, la dimension éthique de la thématique sera présentée par Angela Martin (Université de Fribourg), tandis qu’Étienne Bimbenet (Université de Bordeaux Montaigne) abordera la problématique de la différence anthopologique, autrement dit de la différence de nature, entre l’homme et l’animal. Cetta ennée, les conférences seront complétées par un film, Okja (2017), destiné exclusivement aux élèves du Collège de Saussure (pour des raisons de droits), ainsi qu’à titre de conclusion provisoire, par un débat contradictoire ouvert à toutes et tous qui sera animé par les élèves.

Carole Potier, enseignante de philosophie au Collège de Saussure

Alain Boyer, président du groupe de philosophie du Collège de Saussure

Les devoirs de l’homme envers les animaux (conférence)

→ Angela Martin, philosophe (Université de Fribourg, Suisse)

→ Mardi 26 mars 2019 à 20h, Aula du Collège de Saussure

Angela Martin est assistance docteure en éthique et philosophie politique au département de philosophie de l’Université de Fribourg. Cette conférence abordera la question de savoir pourquoi l’homme a des devoirs moraux envers les animaux, et quel type de devoirs cela implique. L’intervenante présentera les différentes raisons qui pourraient fonder ces devoirs moraux, et soutiendra que le critère de la sensibilité (sentience) est le plus important. Enfin, elle explorera les implications pratiques de la question et le type de traitement auquel ont droit les animaux.

Okja (film, 2017)

→ Projection réservée aux élèves du Collège de Saussure

→ Mercredi 3 avril 2019 à 12h20, Cinéma Cinérama Empire, rue de Carouge 72

« Okja, du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, est un conte contemporain aux faux-airs de blockbuster : dans un futur proche, une jeune fille et son super pig, un animal géant mi-cochon mi-hippopotame du nom d’Okja vivent en Corée depuis dix ans. Quand une multinationale – avec, à sa tête, Tilda Swinton en PDG glaciale et calculatrice – décide d’enlever l’animal à sa propriétaire, c’est le début d’une aventure entre New York et la Corée pour le récupérer » (les Inrockuptibles).

Peut-on encore croire à un propre de l’homme ? (conférence)

→ Étienne Bimbenet, philosophe (Université de Bordeaux, France)

→ Mardi 9 avril 2019 à 20h, Salle de conférence du Collège de Saussure

Étienne Bimbenet est professeur de philosophie contemporaine à l’Université Bordeaux-Montaigne. Son dernière livre est intitulé « Le complexe des trois singes : Essai sur l’animalité humaine » (Le Seuil, 2017). Selon une opinion courante, la biologie de l’évolution, les neuroscience cognitives, la primatologie ou l’éthologie auraient définitivement aboli la frontière qui nous séparait naguère de l’animal. L’être humain ne serait rien de plus qu’un animal comme les autres, certes perfectionné, mais dont les principales caractéristiques (la culture, le langage, le raisonnement, la morale, la technique…) seraient déjà à l’œuvre chez la plupart des espèces animales. Le conférencier interrogera cette fausse évidence, pour défendre non certes l’idée d’une « exception humaine » comprise en un sens métaphysique, mais plutôt celle d’une spécificité humaine non soluble dans l’univers de la biologie.


Débat contradictoire

→ Virginia Markus, activiste antispéciste et auteure

→ Samia Hurst, bioéthicienne et médecin

→ Mardi 16 avril 2019 à 18h, Salle de conférence du Collège de Saussure

Mesdames Virginia Markus, activiste antispéciste, auteure, accompagnatrice de résilience (animaux et humain.e.s) et éducatrice sociale de formation et Samia Hurst, bioéthicienne et médecin, consultante au Conseil d'éthique clinique HUG, responsable de l’Unité d’éthique clinique du CHUV, et directrice de l’Institut Ethique, Histoire, Humanités (IEH2) à la Faculté de médecine de Genève débattent de la thématique « Des animaux et des hommes » (débat animé par les élèves du Collège de Saussure).

Informations pratiques

Ce cycle philosophique (conférences et débat) est public. Les cycles de conférence philosophiques sont organisés par (culture&rencontre), en collaboration avec le Groupe genevois de philosophie.

Prix : entrée libre

Adresse : Collège de Saussure, Vieux-Chemin d’Onex 9, 1213 Petit-Lancy

Transports publics : tram 14, arrêt Les Esserts

Comité d’organisation : C. Potier, N. Maillard-Romagnoli, J. Excoffier, A. Boyer.

Pour en savoir plus : www.culture-rencontre.ch

- communiqué de presse (Carole Potier) -

© 2019-2020